"sans connexion, il n'y a rien"